Ecriture & RPG & Vous

Libérez votre plume, vos chants et vos écrits, libérez votre âme. Une zone RPG est en place pour ceux qui désirent en faire.
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Esquisse (et fragment) de prologue

Aller en bas 
AuteurMessage
Maxlecreateur
Plume Débutante
Plume Débutante


Masculin
Nombre de messages : 56
Localisation : Dans le Var
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Esquisse (et fragment) de prologue   Jeu 24 Jan - 23:32

Je poste vite fais bien fais, le début de travail (ébauche) de ma partie dite prologue décomposé dot j'ai parlé plus tot

Sachez tout de même qu'elle n'est pas définitive, que les dialogues sont encore non trop travaillé, mais je le poste pour que ma'chan ait ue idée de ce que je veux faire, celui-là de texte représente un morceau de la partie 1/6 de cet ensemble remplçant le texte nommé prologue ^^ Compliqué non ? Mais les histoires sont toute complqués en elles-mêmes ^^

bonne lecture

ps : Pas besoin de critiquer celui là, j'en posterais la mise à jour ce week end si j'ai le temps, par contre s'il vous plaids, vous pouvez toujours le dire, mais pour les critiques, cela ferait prendre de la place pour rien car le texte en question n'est qu'une simple esquisse :

Partie 1 Chapitre 1 : L’ombre des Empereurs

Le palais impérial Judicateur était constitué de pierre noire brut. Composé partiellement de granite, mais aussi de pierre volcanique solide, elle fait de part son apparence, la fierté du peuple et es forces armées de cet empire. Le domaine où vit l’Empereur portait sur toute la capitale, ville colossale faite de pierre, de bois et fortement vivante. Nicolail l’empereur, observait vers les montagnes à la gauche de la grande porte du domaine, le soleil se couchant. Il aimait se calme le sortant des affaires le mobilisant toute la journée et parfois la nuit. Dans sa fonctions il se trouvait de plus en plus déçu par le fait de savoir qu’un peuple sans dirigeant ne pouvait survivre. Certes cela le motivait à certains moment mais le fatiguait à d’autre. Les avantages sont nombreux à être Empereur, Nicolail est l’homme Judicateur le plus protégé et par conséquent le plus intouchable. Il est aussi le plus puissant, possédant la quasi-totalité des droits.
Il portait une de ses grandes robes brodées d’or et de pierres précieuses. Il aimait porter des vêtement de la sorte mais répugnait sentir son poids. Il aimait pouvoir bouger et quelque fois regrettait de ne plus pouvoir porter les habits qu’il utilisait durant son enseignement à l’art d’être Nécateur, garde du corps de l’Empereur durant que son père gouvernait encore. Nécron le Grand avait été un monarque charismatique, fort et intelligent, mais belliqueux. Il faisait partis de la caste, tout comme Nicolail, de certains Judicateurs au sang et la vie spéciale. Nécron avait vécu non loin de deux mille ans, et même Nicolail atteignait bientôt les sept cent cinquante trois.
Une arme pendait au ceinturon de Nicolail, lui rappelant son passé mais aussi qu’il n’était pas immortel malgré le savoir et pouvoir qu’il avait sut prendre en compte.
Il se trouvait sur un balcon solide et magnifiquement sculpté avec des formes gravés sur les dalles ainsi que les murs cerclant l’ouverture sur le vide. La pierre était un marbre noir assez pur en lui-même. Une pierre à grande valeur. La salle qui se trouvait derrière lui formait une grande chambre digne d’un dirigeant. Ce n’était pas celle de son père, il s’y refusait d’y entrer car Nécron ne dormait jamais, il vivait dans la bibliothèque du palais et passait ses nuits à lire et à étudier, et ses journées à faire son devoir d’Empereur. Nicolail se sentait plus humain que comme son père. Il se retourna, son regard se posa sur son lit, défait car il venait de s’y reposer quelques temps au par avant, il aimait dormir, cela le rendait plus humain qu’autre chose. Cependant son bureau cerclé d’un trait sur le sol, une plaque en or massif formait son lieu de travail. Une immense bibliothèque se présentait face à lui, il s’en approcha et prit un livre. Il aimait lire autant que dormir, tout comme il n’aimait pas nettoyer les écuries tel un palefrenier autant qu’il n’aimait pas sa fonction d’Empereur. Il se considérait souvent comme un sage ou un érudit plutôt qu’un commandant avisé et stratège, malgré qu’il en ait l’étoffe, sachant se battre avec vaillance et pugnacité. Il prit entre ses mains un livre à la reliure de cuir marron. Il l’ouvrit quand soudain, un bruit de vent sortant de l’ordinaire le fit sursauter et dégainer simultanément. Une ombre s’arracha de la paroi du mur face à lui. De la fumée apparue et sans un bruit, un homme se matérialisa face à Nicolail. Il se crispa un moment, le temps d’identifier cet homme, mais il reconnu vite se visage vieux, fatigué. Ce ton de soumission, ces cheveux soignés, cette robe noire comme la nuit la plus totale. Cette forme faible, non endurent que montrait son conseillé personnel. « Toujours la même chose Dernazil, tu me surprends, tu manipule la psyché d’une manière spéciale !
_ Pardonnez moi votre surprise altesse, je ferais de mon mieux pour éviter une nouvelle cette situation.
_ Passons, que veux tu ?
_ J’ai de terribles nouvelles, sire.
_ Plaid-t-il ?
_ Un coup d’état se prépare à votre encontre, sire.
_ Pourquoi, qu’ai-je fais ?
_ Rien, ce n’est pas le peuple qui cherche à vous renverser.
_ Mais qui, donc ?
_ Vos alliés, vos conseillés, tous ceux que vous croyez proches, sire, vous devez prendre des disposition adéquates sire.
_ Qu’elles sont elles selon toi ?
_ Ne rien faire, sire. »

Nicolail resta muet, son ami depuis tant d’années, lui conseillait de se laisser mourir, il voulait vivre. Il avait encore beaucoup de choses à faire, beaucoup de choses à voir, il voulait vivre pour connaître mieux la vie. Sa fonction commençait à lui plaire du moment qu’il vive. « Les Nécateurs seront là pour me protéger de toute façon !
_ Les gardes de votre Altesse, sont peu et vous ne savez pas si ils sont nombreux à être toujours loyaux, sire.
_ Et vous, vous l’êtes peut être ? Me proposer de me jeter dans la gueule du loup ! Pourquoi me proposer tant que l’on y est à être une sorte d’appât pour un autre, non ?
_ Je suis navré, sire.
_ Navré, était-ce vrai ?
_ Prenez le d’un autre point de vu pour le comprendre, vous êtes la dame, pièce maîtresse, et vous vous faites prendre, mais en revanche, votre joueur qui vous manipule gagner la partie car il arrive à détruire la structure défensive de son adversaire.
_ Tu fais preuve d’arrogance Dernazil !
_ Je fais de mon mieux pour vous expliquer la situation, sire maintenant laissez moi vous expliquer mon plan, je vous en supplie sire.
_ Vas-y.
_ Notre allié, l’Empire du Dragon, comme vous le savez entretiens de bonne relation avec vous, je ne pense pas qu’il ne décline une offre de défense supplémentaire. Pour vous expliquer, mieux, je reprends le point de vue de l’échiquier, vous êtes la dame et placer un pion devant vous pour vous protéger permettrait de vous préserver sire.
_ Pourquoi ne suis-je pas le roi de la partie ? Est-ce toi le roi de cette partie, souhaites-tu protéger ta vie ?
_ Ma vie sire est négligeable, et je ne suis pas le roi de cette partie, ni d’aucune sire, je vous considère comme une reine, une dame simplement car vous êtes aussi puissant qu’elle alors qu’un roi est limité et défaillant au possible, vous vous êtes la lumière de cet Empire, sa force, sa vitalité, et si vous mourrez l’Empire partira avec vous, je tiens donc à vous tout comme l’Empire.
_ Je ne tiens pas à inviter des Dragorien, fils du Dragons et autres monstruosités de l’autre continent ! Je peux me protéger, même seul, et puis tu es là !
_ je suis faible sire, je ne pourrais vous protéger.
_ Les Nécateurs, eux ne le sont pas et sont loyaux !
_ Votre parole est vérité sire.
_ Bien sûr qu’elle l’est, je suis l’Empereur !
_ Empereur, Nicolail, je dois partir, nous nous reverrons peut être pas cette semaine.
_ T’es visites sont de plus en plus espacés, pourquoi ?
_ Déjouer un complot prend du temps sire, mais si vous préférez que je reste à vos côtés…
_ Non, c’est bon, j’ai confiance, tu m’as servi, tout comme tu m’as élevé tout comme tu as servi mon père, avec brio, j’ai confiance en toi Dernazil, mon frère !
_ Bien altesse, au revoir, sire… » Dernazil disparu tel un murmure dans le vent, la fumée de sa disparition s’enfuyant avec lui. Nicolail se retourna et continua sa lecture, sûr de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solyma
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 302
Localisation : France
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Esquisse (et fragment) de prologue   Ven 25 Jan - 14:35

Beaucoup de dialogues ...

Tu pourrais ouvrir un RP, tu ne penses pas ?
Si certain(e)s sont prêt à suivre un RPG, ca serait l'occasion d'inaugurer la section.

Du moins je le pense.
De plus, tu voulais faire un duel de RP avec moi.
Il serait peut être temps de s'y mettre dans la section arêne.

_________________

Administrateur du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plume-imaginaire.niceboards.net
Maxlecreateur
Plume Débutante
Plume Débutante


Masculin
Nombre de messages : 56
Localisation : Dans le Var
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Esquisse (et fragment) de prologue   Ven 25 Jan - 17:49

Pas que l'envi m'en empêche, cependant le temps me manque atrocement, j'ai trop de travail et je suis débordé, je ne peux écrire que deux heures par semaines et être sur mon ordi seulement pour pas plus

Donc nous gardons cette idée en tête et nous la réutiliserons pendant les vacances qui s'annonces prochaines

Je n'ai pas souvenir de règles précises, si elles y sont rien à dire sinon commence à les préparer pour s'y lancer ^^

Maxi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esquisse (et fragment) de prologue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Esquisse (et fragment) de prologue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gran Turismo 5 Prologue - PS3
» Esquisse du mardi soir
» Fragment, royaume de neige
» Esquisse pour une Vie
» Fragment d'infini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecriture & RPG & Vous :: Votre Plume :: Vos Textes-
Sauter vers: